Sélectionner une page

L’HYPERTENSION

Carnet de santé.org ne peut être tenu pour responsable de la mauvaise interprétation du contenu et des soins médicaux qui pourraient être dispensés sur la base de ces informations; ils restent sous la responsabilité des professionnels de santé référents.

 

L’hypertension artérielle ou élévation de la pression sanguine est une maladie chronique caractérisée par élévation des chiffres de pression sanguine égale ou supérieure à 140 mmHg/90mmHg (de préférence au bras, avec un appareil électronique validé, faire 2 mesures avec brassard adapté à la circonférence du bras : en position assise ou allongée au repos durant 3 à 5 minutes dans le calme et sans parler). 

L’hypertension est en 2ème position sur la liste des facteurs diminuant le nombre d’années de vie en bonne santé (après le tabagisme et devant l’alcoolisme) est un « tueur silencieux » responsable d’une crise de santé publique mondiale (OMS-2013) : touche 40% des adultes âgés de 25 ans et plus en 2008 soit 1 milliard de personnes. Elle est responsable de 9,4 millions de morts par an. 

Tous les pays du monde sont touchés mais surtout les populations des pays où l’accès aux soins est réduit, ce qui accroit les disparités économiques. C’est en Afrique qu’on trouve le plus de personnes avec l’hypertension (46% des personnes adultes âgées de 25 ans et plus).

L’hypertension artérielle peut rester longtemps silencieuse et est malheureusement souvent diagnostiquée à l’occasion de complications (62% des accidents vasculaires cérébraux : première cause de décès dans le monde au cours des 15 dernières années). Beaucoup de patients hypertendus l’ignorent.

Il existe des moyens de prévenir l’hypertension artérielle (mauvaise alimentation, consommation excessive d’alcool, une réduction de l’apport de sel, une insuffisance d’activité physique) ou ses complications (tabagisme, consommation excessive de sel….).

La maitrise de l’hypertension artérielle nécessite la participation de tous : populations (personnes atteintes ou non, gouvernements, organisations internationales scientifiques).

C’est une maladie chronique car elle va être présente tout au long de la vie, il est possible de vivre une vie normale et d’éviter les complications. Il est recommandé de :

  • De connaitre sa tension artérielle normale et de la contrôler régulièrement
  • De connaitre les mécanismes et les enjeux de la maladie
  • De reconnaitre ses symptômes et les précautions à prendre
  • De suivre son traitement et les conseils des professionnels de santé

 

Quelques notions sur l’hypertension artérielle. Ces informations ne sont pas exhaustives mais permettent d’avoir quelques éléments indispensables à la compréhension de la maladie et à ses enjeux. Elles doivent être complétées et expliquées par les professionnels de santé référents.

 

  1. Généralités : la maladie et ses enjeux

La pression artérielle correspond à la pression sanguine dans les artères. Les artères sont présentes dans tout l’organisme et sont de taille variable. La valeur de la tension artérielle est donnée en 2 chiffres : le premier chiffre est la pression artérielle systolique : c’est la pression la plus élevée dans les artères et est due à la propulsion du sang dans les artères par le cœur. Le deuxième chiffre est la pression artérielle diastolique : c’est la pression la plus basse dans les artères au moment où le cœur se dilate pour recevoir le sang. Les chiffres normaux varient en fonction des personnes mais on parle d’hypertension artérielle quand la pression artérielle diastolique est égale ou supérieure à 140 mmHg et/ou la pression artérielle diastolique est supérieure ou égale à 90 mmHg . Cette mesure doit être confirmée au cours de consultations successives. Il est possible que le médecin demande de réaliser soit une automesure tensionnelle à domicile soit une Mesure Ambulatoire de la Pression Artérielle (MAPA) : qui permet de mesurer la tension artérielle sur 24heures par un brassard relié à un appareil électrique porté à la ceinture : l’appareil enregistre la tension artérielle toutes les 15 minutes pendant la journée et toutes les 30 minutes pendant le sommeil.

Tous les continents sont touchés et on constate une importante augmentation en particulier en Afrique. 

La maladie reste souvent longtemps silencieuse et est souvent diagnostiquée par les complications.

  1. Le mécanisme de l’hypertension artérielle : 

Le sang est transporté du cœur dans tout le corps par les artères. La pression artérielle est la pression mesurée dans les artères. Quand cette pression est constamment élevée on parle : d’hypertension artérielle.

La pression augmente soit en raison :

  • D’une perte d’élasticité des artères par le vieillissement
  • D’une augmentation du volume de sang dans les artères ou en augmentant la rigidité des artères : alimentation riche en graisse ou en sel, surpoids, manque d’activité physique
  • D’une modification du travail du cœur par le stress par exemple
  • Dans certains cas l’hypertension artérielle peut être secondaire à une maladie, à certains médicaments ou à l’hérédité.
  1. Les causes : 
  • La principale cause est liée au mode de vie : les habitudes alimentaires qui entrainent l’obésité et la sédentarité
  • L’âge : le vieillissement est associé à une perte d’élasticité des artères
  • D’autres causes : prédisposition génétique 
  • Maladies rénales, endocriniennes ou certains médicaments
  1. Les symptômes de la maladie : 

 Beaucoup de personnes hypertendues ne présentent aucun symptôme.

Les symptômes possibles sont : maux de tête, essoufflement, vertiges, des troubles de la vue, douleurs thoraciques, palpitations , saignement de nez. Même si plusieurs maladies peuvent entraîner les même symptômes il est important de connaitre son chiffre normal de tension artérielle et de mesurer celle-ci.

  1. Les complications de l’hypertension artérielle:

Elles sont potentiellement mortelles. La tension artérielle élevée a des effets sur le cœur et les vaisseaux sanguins.

  • Sur les artères : la tension élevée en permanence modifie les artères qui deviennent rigide avec vieillissement prématuré. Cela peut toucher toutes les artères en particulier celles du cerveau, du cœur, des reins et des membres inférieurs. C’est pourquoi des complications peuvent apparaitre :
  • Au cœur : angine de poitrine, infarctus du myocarde
  • Au cerveau : accident vasculaire cérébral
  • Au rein : insuffisance rénale
  • Aux membres inférieurs : douleurs invalidantes 
  • Sur le cœur : comme le travail du cœur est gêné par l’augmentation de la tension artérielle le cœur travaille plus et peu au fur et à mesure perdre en efficacité ainsi peut apparaitre une insuffisance cardiaque
  • Les complications liées à l’hypertension artérielle peuvent apparaitre plus rapidement s’il existe d’autres facteurs de risques cardiovasculaires : par exemple le diabète ou l’augmentation du taux de graisse dans le sang.
  1. Les autres facteurs de risques cardiovasculaires : 

Ce sont tous les comportements , maladies ou situations qui peuvent entrainer des complications sur le fonctionnement du cœur et des vaisseaux : 

  • L’âge : après 50 ans chez l’homme et après 60 ans chez la femme
  • Le sexe : avant la ménopause les femmes sont plus protégées que les hommes face aux maladies cardiovasculaires grâce à leurs hormones (oestrogènes et progestérone). Après 60 ans, une femme a la même probabilité qu’un homme de développer une maladie cardio-vasculaire.
  • Les antécédents de maladies cardio-vasculaires dans la famille : si un parent proche (père, mère, frère, sœur) a eu une maladie cardiovasculaire a un âge précoce.
  • Les autres facteurs de risques sont les conséquences de notre mode de vie et habitudes alimentaires : le tabagisme, le diabète, le taux élevé du cholestérol, l’insuffisance ou l’absence d’activité physique, la consommation excessive d’alcool, l’obésité.
  1. Les traitements : 

Servent à ramener les chiffres tensionnels sous la barre des 140/90 mmHg pour éviter les complications.

  • Non médicamenteux pour tous : l’HYGIENE DE VIE : peuvent être suffisants pour contrôler la tension artérielle

>>la perte de poids (si besoin)

>>l’activité physique régulière (par exemple : 30 minutes par jour d’une activité physique modérée)

>>une alimentation équilibrée et adaptée : consommer avec modération les apports en alcool et en sel

>>éviter le stress

>>avoir un bon sommeil

>> ET L’EDUCATION THERAPEUTIQUE INDIVIDUELLE OU COLLECTIVE : elle permet au patient de comprendre la maladie, de reconnaitre les symptômes, facteurs responsables de complications et d’acquérir des compétences pour l’autogestion de son traitement en fonctions de ses symptômes. L’éducation thérapeutique permet aussi de renforcer l’adhésion du patient à son traitement. Un patient éduqué se porte mieux et a moins recours aux soins qu’un patient non éduqué.

  • Les traitements médicamenteux : 

Plusieurs médicaments sont disponibles qui peuvent être utilisés seuls ou en association. 

>>>diurétiques : agissent sur les reins en favorisant l’élimination d’eau et de sel

>>>les bêta-bloquants : agissent directement sur le fonctionnement du cœur en le ralentissant pour diminuer la pression dans les artères

>>>les inhibiteurs calciques : freinent l’entrée du calcium dans les cellules des artères et entrainent un relâchement des artères

>>>les inhibiteurs de l’enzymes de conversion (IEC) et les inhibiteurs des récepteurs de l’angiotensine II (ARA2) : entraine un relâchement des artères

>>>les inhibiteurs des alpha-récepteurs : agissent directement sur les artères pour entrainer leur relâchement.

D’autres traitements et médicaments sont en cours de développement.

  1. La prévention :

Pour retarder l’apparition de la maladie et pour éviter les complications de l’hypertension artérielle pour tous les patients hypertendus : HYGIENE DE VIE : il est conseiller de : 

  1. éviter d’être en surpoids ou en obésité 
  2. pratiquer une activité physique régulière
  3. avoir une alimentation équilibrée

Chez certains patients hypertendus ces mesures peuvent être suffisantes pour maintenir une tension artérielle normale.