Sélectionner une page

L’OBÉSITÉ CHEZ L’ADULTE

Carnet de santé.org ne peut être tenu pour responsable de la mauvaise interprétation du contenu et des soins médicaux qui pourraient être dispensés sur la base de ce dossier ; ils restent sous la responsabilité des professionnels de santé.

 

L’obésité est une maladie chronique qui correspond à une accumulation de graisse dans l’organisme et représente un risque pour la santé.

L’obésité correspond à un indice de masse corporelle (IMC) supérieur ou égal à 30 kg/m2.

L’IMC est obtenu au résultat obtenu en divisant la taille (en centimètres) par la taille au carré (Poids%Taille2) :

  • L’IMC normal quand il est compris entre 18 et 24,9 kg/m2
  • Un individu est considéré en surpoids quand l’IMC est supérieur à 25 et inférieur à 30 kg/m2
  • Un individu est considéré comme étant obèse quand l’IMC est supérieur ou égal à 30 kg/m2.

Le surpoids et l’obésité peuvent entrainer de nombreuses complications en particulier les maladies cardiovasculaires et les personnes obèses subissent souvent une discrimination.

Selon l’OMS (2018) : 1,9 milliard (39%) d’adultes étaient en surpoids et 650 millions (13%) obèses en 2016 dans le monde. Ces chiffres sont en constante augmentation (multiplié par 3 depuis 1975). Toutes les régions du monde sont touchées. Dans les pays à revenu faible les populations sont confrontées aux maladies infectieuses endémiques et épidémiques, à l’augmentation du nombre d’obèses (et des complications liées à l’obésité) alors même qu’elles connaissent des difficultés économiques et d’accès aux soins.

 A l’échelle mondiale le surpoids et l’obésité sont responsable de plus de décès que l’insuffisance pondérale.

Les causes de cette véritable pandémie se trouvent dans l’hygiène de vie. C’est l’association d’une mauvaise alimentation (riche en calories par l’apport excessifs de graisses et de sucres) et le manque ou l’insuffisance d’activité physique.

Les conséquences sont importantes sur la santé : maladies cardiovasculaires (AVC, hypertension artérielle…), le diabète, les problèmes articulaires, l’apnée du sommeil, certains cancers (gynécologiques, de la prostate, de la vésicule biliaire, du rein, du côlon).

Il existe des moyens de prévenir l’obésité (éviter la mauvaise alimentation, la consommation excessive d’alcool, réduir l’apport de sel, pratiquer une activité physique régulière).

Comme pour de nombreux problèmes de santé publique la gestion du surpoids et de l’obésité nécessite la participation de tous : population, gouvernements, organisations internationales scientifiques) et la prise en charge mobilise différents professionnels de santé (prise en charge multidisciplinaire).

Il est recommandé pour maintenir ou de retrouver un IMC normal :

  • De connaitre son IMC cible 
  • De connaitre les mécanismes et les enjeux du surpoids et de l’obésité
  • D’apprendre à adopter et de maintenir une bonne hygiène de vie
  • De suivre les conseils des professionnels de santé

 

Généralités sur l’obésité de l’adulte

Ces informations ne sont pas exhaustives mais permettent d’avoir quelques éléments indispensables à la compréhension de la maladie et à ses enjeux. Elles doivent être complétées et expliquées par les professionnels de santé référents.

  1. Généralités : l’obésité et ses enjeux

L’obésité est une maladie chronique qui correspond à une accumulation importante de graisse dans l’organisme (OMS).

L’Indice de masse corporelle est utilisé pour mesurer la quantité de masse grasse et est obtenu en divisant le poids par le carré de la taille :

  • Il est normal de 18,5 à 24,9 kg/m2
  • L’obésité est définie par un Indice de Masse Corporelle (IMC) supérieur ou égal à 30 kg/mé.
  • Le surpoids est défini par un Indice de Masse Corporelle (IMC) supérieur ou égal à 25 et inférieur à 30 kg/m2.

Tous les continents sont touchés et on constate une importante augmentation en particulier en Afrique en particulier en milieu urbain.

L’obésité est responsable de nombreuses complications, détériore la qualité de vie, est responsable d’une stigmatisation, tue plus que l’insuffisance pondérale et a un impact sur les dépenses de santé.

  1. Les causes de l’obésité : 
  • Déséquilibre entre les apports et les dépenses caloriques : 

Pour maintenir un poids normal il faut un équilibre entre les calories apportées par l’alimentation et les calories dépensées par l’activité physique. 

Dans l’obésité il existe un déséquilibre entre les calories apportées et les calories dépensées : il y a plus de calories apportées que dépensées. 

Il a été constaté dans toutes les régions du monde une importante modification de l’alimentation qui est devenue progressivement riche en graisse et en sucres. Parallèlement on note également une baisse de l’activité physique avec des populations de plus en plus sédentaires en raison de nouvelles formes de travail, de l’absence de travail, de nouvelles habitudes liées aux moyens d’information (télévision) et de communication (téléphonie mobile).

  • La consommation d’alcool
  • Certaines maladies en particulier endocriniennes
  • Certains médicaments
  • Des facteurs génétiques
  • La ménopause
  • Les troubles du comportement alimentaire
  • Les troubles anxiodépressifs
  • La vulnérabilité sociale
  1. Les complications du surpoids et de l’obésité :

Le surpoids et l’obésité sont des situations qui exposent l’organisme à développer des maladies en particuliers des maladies cardiovasculaires.

  • Maladies cardiovasculaires : insuffisance cardiaque, maladie coronariennes,  accident vasculaire cérébral, hypertension artérielle
  • Le diabète
  • Les problèmes des articulations : arthrose
  • Certains cancers : gynécologiques, urologique, digestifs
  • Les maladies respiratoires: 

>>>l’apnée du sommeil c’est-à-dire des arrêts ou des diminutions répétées de la respiration au cours du sommeil à cause de la graisse accumulée au niveau du cou qui gêne le passage de l’air.

>>>l’asthme chez certains patients obèses

  • Les maladies digestives :

>>> Au foie : la NASH (nonalcoholic steatohepatitis) ou stéato-hépatite non alcoolique ou « maladie du soda » ou « maladie du foie gras humain » : c’est une inflammation chronique du foie due à l’accumulation de la graisse dans le foie chez des personnes en surpoids ou en obésité. Cette maladie peut détruire progressive du foie en entrainant une cirrhose non alcoolique qui peut se compliquer d’un cancer du foie.

>>>Au niveau de la vésicule biliaire : la lithiase vésiculaire c’est-à-dire la présence de calculs dans la vésicule biliaire.

>>>Le reflux gastro-oesophagien : c’est-à-dire la remontée du liquide de l’estomac dans l’oesophage

  • L’augmentation du taux d’acide urique dans le sang responsable de crise de goutte (douleurs et inflammation de certaines articulations)
  1. La prévention : 

Il est possible d’éviter l’apparition du surpoids et de l’obésité il est recommandé de :

  • d’avoir une alimentation équilibrée : 

>>>limiter la consommation des graisses et de sucre

>>>consommer des fruits, légumes, noix

  • d’avoir une activité physique régulière (150 minutes par semaine)
  1. La prise en charge : idéalement elle associe plusieurs professionnels de santé : nutritionnistes, endocrinologues, psychiatres, psychologues, chirurgiens, gastro-entérologues, éducateurs sportifs, services sociaux :
  • Les mesures hygiéno-diététiques visant à la perte de poids : 

>>l’activité physique régulière (par exemple : 30 minutes par jour d’une activité physique modérée)

>>une alimentation équilibrée et adaptée : privilégier une alimentation pauvre en graisses et en sucre et riche en fibres, en légumes et fruits.

>>limiter la consommation d’alcool

>>avoir un bon sommeil

>> ET L’EDUCATION THERAPEUTIQUE INDIVIDUELLE OU COLLECTIVE : elle permet au patient de comprendre la maladie, ses complications et d’acquérir des compétences pour l’autogestion de la maladie. L’éducation thérapeutique permet aussi de renforcer l’adhésion du patient à sa prise en charge et d’éviter les complications de la maladie. Un patient éduqué se porte mieux et a moins recours aux soins qu’un patient non éduqué.

  • Prise en charge des complications et des maladies présentes
  • Les traitements médicamenteux : il n’existe pas de médicaments recommandés. Il est recommandé de ne pas utiliser les médicaments qui n’ont pas reçu d’autorisations des autorités sanitaires.
  • La chirurgie de l’obésité ou chirurgie bariatrique : Elle est réservée aux personnes avec obésité massive (IMC supérieur ou égal à 40kg/m2) ou aux personnes avec obésité sévère (IMC supérieur ou égal à 35kg/m2) avec au moins une complication qui peut être corrigée par la chirurgie.

Plusieurs techniques chirurgicales sont possibles pour diminuer l’apport énergétique en modifiant le tube digestif :

>>>soit en diminuant le volume de l’estomac pour diminuer la quantité d’aliments qu’il peut recevoir (anneau gastrique, une gastrectomie)

>>>soit en diminuant le volume de l’estomac pour diminuer la quantité d’aliments qu’il peut recevoir et en diminuant également l’absorption des aliments consommés : c’est la technique mixte (bypass ou court-circuit gastrique, dérivation biliopancréatique).

Mais la chirurgie seule ne suffit pas : pour que les résultats soient efficaces et durables il est recommandé de modifier son hygiène de vie (habitudes alimentaires et activité physique). 

Il est aussi recommandé un suivi médical à vie.

  1. La prévention :

Pour retarder l’apparition de l’obésité et pour éviter les complications :

 HYGIENE DE VIE : il est conseiller de : 

  1. éviter d’être en surpoids ou en obésité 
  2. pratiquer une activité physique régulière
  3. avoir une alimentation équilibrée